Planet dyke ! Alison Bechdel et Diane DiMassa. Les univers parallèles de deux bédéastes lesbiennes étasuniennes

Publié le 8 novembre par Institut du genre

La bande dessinée, dont la misogynie est légendaire, peine aujourd’hui encore à remettre en question la domination masculine. Alison Bechdel et Diane Di-Massa s’emparent pourtant de ce médium et créent, avec Dykes to Watch Out For (1983-2008) et Hothead Paisan : Homicidal Lesbian Terrorist (1991-1996), des univers lesbiens parallèles – utopique pour l’une, dystopique pour l’autre – qui offrent un regard décalé sur les États-Unis.
Par leur création d’un espace lesbien qui tend souvent vers le séparatisme, elles opèrent un hilarant renversement des normes ; en transformant un point de vue minoritaire pour en faire le prisme dominant par lequel nous accédons à leur univers, elles créent les conditions d’un commentaire mordant sur les sociétés patriarcales et hétéronormatives occidentales.

Hélène Tison est MCF en littérature étasunienne à l’université François Rabelais de Tours. Sa thèse de doctorat porte sur le roman policier africain-américain, puis elle se tourne vers l’étude de la bande dessinée, en particulier les récits graphiques de créatrices étasuniennes. En 2007 elle a organisé la première conférence universitaire sur Alison Bechdel, avec la participation de cette dernière. Elle travaille actuellement sur un ouvrage consacré aux femmes bédéastes aux États-Unis.

Université de Genève, 19 novembre 2018, 18h15
Uni Mail, salle R070

PDF - 1.3 Mo
Présentation