Ville/Genre et mobilisation. Le soulèvement populaire au Soudan 2018-2019

Publié le 26 juin par Institut du genre

Journée d’étude du groupe de travail « Produire la ville ordinaire », du Labex Dynamite.

Depuis le 19 décembre 2018, un mouvement de contestation populaire sans précédent depuis la prise de pouvoir d’Omar El Beshir en 1989 – selon certains mêmes depuis les révolutions de 1964 et 1985 - a éclaté au Soudan.
Si la situation économique du pays, l’augmentation des prix des denrées alimentaires et de l’essence, comme la pénurie de liquidité, ont nourri les slogans des premières manifestations qui ont pris place dans les villes du nord du pays, de l’est et de la vallée du Nil, les manifestants ont très rapidement appelé à la chute du régime et à une « troisième révolution » au Soudan.
L’ambition de cette journée d’étude est de revenir, d’une part, les développements six mois après les débuts de ce mouvement révolutionnaire, d’autre part, d’aborder aussi ses composantes sociales et leurs structurations politiques, en particulier la place prise par les femmes soudanaises dans la rue comme dans les revendications, les discours produits sur et par le mouvement, la diversité des modes d’action qui se déploient en ville et sur les réseaux sociaux.

3 juillet 2019, 9h-18h30
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, amphi de gestion
(entrée : 14 rue Cujas, Paris 5e)
inscription obligatoire avant le 1er juillet.