Sur les traces de l’œuvre de Colette Guillaumin (1934-2017)

Publié le 25 septembre par Institut du genre

Cette journée, organisée par le RT 24 de l’AFS, « Genre, Classe, Race. Rapports sociaux et construction de l’altérité », propose de prendre pour objet l’œuvre de Colette Guillaumin, sociologue française née en 1934, et décédée en mai 2017. Il s’agit d’une tentative (sans doute incomplète) de revisiter son travail, dans ses différentes périodes, en tirant plusieurs pistes de réflexion à partir de son œuvre.
Cet espace de discussion scientifique portera sur la compréhension et l’utilisation des travaux de Colette Guillaumin, en pointant ce qui semble faire consensus et aussi dissensus dans leur interprétation. Tout en veillant à recontextualiser ses écrits, cette journée insistera sur ce qui nous éclaire aujourd’hui parmi ses apports, à savoir comment des chercheur.e.s issu.e.s de différents champs les mettent « au travail », avec les éventuels points de débats ou de discordes.
L’héritage de l’auteure est indéniable et pourtant encore trop méconnu et insuffisamment repris, tant dans sa dimension scientifique que pour ses implications politiques. En effet Colette Guillaumin est une référence internationale à la fois pour la sociologie du racisme, celle des relations interethniques et au sein du corpus des théories féministes, des champs construits de façon relativement parallèle en France.

12 octobre 2018, 9h30-18h
Site Pouchet du CNRS
59-61 rue Pouchet 75017 Paris

PDF - 68.9 ko
Programme complet