L’intersectionnalité en pratique. Approches empiriques et méthodologiques de l’imbrication des rapports de domination

Publié le 4 juin par Institut du genre

Journée d’étude organisée par l’axe « Imbrication des rapports sociaux : genre, classe, race » du Centre Maurice Halbwachs.

9h30-11h : Division sexuée et racialisée du travail

  • Christelle Avril : Une sociologie des classes populaires dans une perspective intersectionnelle : retour sur une enquête
  • Camille Foubert : Analyser la division et la délégation du travail hospitalier pour ethnographier l’imbrication des rapports de domination dans le soin
  • Anton Perdoncin : Recruter des mineurs marocains : la racialisation comme mode de construction d’une force de travail exploitable (Nord-Pas-de-Calais, 1945-1990)
    Discussion : Laure Pitti
    Chair : Alix Heiniger

11h15-12h45 : Les âges sociaux imbriqués dans les rapports de classe et de genre

  • Perrine Agnoux : Droit à la jeunesse, devoir de maturité et construction des féminités populaires
  • Angèle Fouquet : La « jeunesse conjugale » n’est qu’un mot : la variation des conditions d’installation en couple cohabitant selon le genre et la classe
  • Paul Hobeika : Retraite, veuvage, réversion : quelles recompositions des rapports sociaux de sexe à l’âge de la retraite ?
    Discussion : Juliette Rennes
    Chair : Marie Plessz

14h30-16h : Mondes professionnels et féminités prescrites

  • Hélène Demilly : Renouveler les incarnations managériales. Genre, race et classe dans un programme d’entreprise dédié à la "mixité"
  • Elsa Favier : La socialisation à un rôle de haute fonctionnaire. Se conformer à un style de féminité blanche de classe supérieure
  • Anaïs Lehmann : Classe, genre, race chez les vendeuses de prêt-à-porter. Premières réflexions
    Discussion : Gabrielle Schütz
    Chair : Sophie Pochic

16h-16h30 : Conclusion
Laure Bereni, Yasmine Berriane, Amélie Le Renard

11 juin 2019, 9h-16h30
Paris, Centre Maurice Halbwachs ,
48 Bd Jourdan, 75014 Paris, salle R2-02

Inscription