Féminisme(s) noir(s) : toujours debout !

Publié le 4 avril par Institut du genre

Combien de fois avons-nous entendu dire que le(s) féminisme(s) Noir(s) n’existe(nt) pas en France ?
Pourtant, les femmes Noires se sont toujours mobilisées dans les espaces communautaires alors même qu’elles ont été tenues à l’écart des espaces publics. Anti-colonialistes. Anti-impérialistes. Anti-capitalistes. Anti-patriarcales et queer. Ces luttes s’inscrivent dans une logique générale d’émancipation dont ces femmes ont été, et sont encore, des actrices de premier plan, portant une parole spécifique. Des universitaires, artistes et militant.e.s aborderont la généalogie de ces mouvements en France et dans ses néo-colonies, avant de questionner le contrôle des corps des femmes Noires et leur réappropriation par elles-mêmes.

PROGRAMME

INTRODUCTION (10h30-11h)

TABLE RONDE 1 (11h-13h) - GENEALOGIE DU FEMINISME NOIR EN FRANCE
- Joao Gabriell : Pour une (ré)orientation panafricaine de l’afroféminisme : enjeux et stratégies
- Victoire Coppet : “Nous femmes NOIRES” : se dire militante Noire dans les années 70 en France
- Ingrid Château : La médiatisation des groupes de femmes noires à l’époque du MLF
- Marie-Julie Chalu : Afropéa et afroféminismes
- Clara Palmiste : féminisme dans les Antilles françaises dans la 1ère moitié du XXe siècle

TABLE RONDE 2 (14h-15h) - CONTROLE ET REAPPROPRIATION DES CORPS NOIRS 1/2
- Dawud Bumaye : La place des luttes anti-carcérales dans le contrôle des populations noires en France : approche afroféministe
- Kiyémis : Vaillantes : comment l’afroféminisme puise dans l’héritage de nos aïeules
- Lecture de poèmes de Kiyémis

TABLE RONDE 3 (15h15-16h30) - CONTROLE ET REAPPROPRIATION DES CORPS NOIRS 2/2
- Tatiana MundeleLuila : "Ce ne sont pas que des cheveux" : enjeux de représentation des femmes noires à travers l’exemple du cheveu
- Marina Monmirel (artiste et comédienne) : Une expérience d’artiste-comédienne sur les représentations dans les arts et leur contrôle possible
(à confirmer)
- Stella Tiendrebeogo : La représentation comme outil diagnostic en psychologie

CONCLUSION (16h30-17h)

13 avril 2019
Paris, La Colonie, 128 rue Lafayette (10e)

Inscription