Biologiser les faits sociaux : la biologie comme justification des discours et des pratiques

Publié le 9 octobre par Institut du genre

La notion de biologisation du social renvoie à une forme croissante de justifications individuelles ou collectives des pratiques sociales : il s’agit de faire référence à une biologie réelle ou fantasmée pour légitimer les manières de dire, de penser et d’agir. Cette biologisation traduit une forme d’importation du vocabulaire et des résultats des sciences biologiques dans les discours et les pratiques, scientifiques comme ordinaires (Lemerle et Reynaud-Paligot, 2017). « Coup de foudre » amoureux analysé comme une réaction à une compatibilité phéromonale, alimentation « paléo » pour nourrir un corps dont l’équilibre génétique aurait été défini et arrêté voici plusieurs milliers d’années, ressemblances entre membres d’une même famille vues comme un effet du sang partagé (Fortier, 2015) : ce sont ces phénomènes d’emprunt à un discours biologique, parfois en tension avec les analyses des sciences sociales, dans le but de justifier ou soutenir des pratiques sociales quotidiennes, qui feront l’objet de ce colloque, dont vous trouverez le programme détaillé en pièce jointe.

Accéder au formulaire d’inscription.

PDF - 388.8 ko
Programme complet