Sexologie et idéologie à l’âge de l’institutionnalisation (1960-2000)

Publié le 19 février par Institut du Genre

L’équipe de l’ARC Sex & Pil a le plaisir de vous inviter au colloque international qui aura lieu du 21 au 23 mars 2018 à l’Université libre de Bruxelles.

The team of the Sex & Pil ARC projet has the pleasure to invite you to the international conference "Sexology and ideology in the age of institutionalization (1960-2000)", which is taking place from 21 until 23 March at the ULB.

Programme :

Mercredi 21 mars / Wednesday March 21 : Séance d’ouverture/Opening session

- 17 :00 Accueil / Welcome
- 17 :30 Introduction Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université libre de Bruxelles) & Sylvie CHAPERON (Université Toulouse Jean-Jaurès)
- 18 :00 Opening Lecture. Kate FISHER (University of Exeter, MSH Visiting Professor). Chair : Tommy DE GANCK (ULB) « The scientists who … brought us closer to our liberated selves ». Early sexology in 20th century culture.
- 19 :30 Discussion. Sylvie CHAPERON (Université Toulouse Jean-Jaurès) & Christophe ADAM (Université libre de Bruxelles)
- 20 :00 Reception

Jeudi 22 mars / Thursday March 22

- 9 :00 Accueil / Welcome
- 9 :15 – 11 :15 Sexologie et catholicisme / Sexology and Catholicism
Chair : Azzurra TAFURO (Université libre de Bruxelles)

o Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université libre de Bruxelles) Les colloques internationaux de sexologie et l’Université catholique de Louvain.
o Isabelle PERREAULT (Université d’Ottawa) Aux racines de la sexologie made in Québec : pour un épanouissement de la personne par l’omniprésence du corps dans la vie spirituelle.
o Chiara BECCALOSSI (University of Lincoln) Italian sexology after WWII : The case of sexual endocrinology.

- 11 :15 Pause café / Coffee break

- 11 :30 – 13 :30 Libération et révolution sexuelles / Sexual liberation and revolutions
Chair : Ofer NUR (Tel-Aviv University)

o Alain GIAMI (Institut national de la santé et de la recherche médicale) « Sex research » : la constitution d’un champ.
o Agnieszka KOSCIANSKA (University of Warsaw) From « treatment is possible and effective » to « homosexuality is neither an illness, nor a sexual deviation » : sexology, homosexuality and emancipation during the long 1970s in state socialist Poland.
o Taline GARIBIAN (Oxford University) « Ce n’est pas une prime à la liberté sexuelle ». L’ouverture de centres de planning familial en Suisse romande (1965 – 1975).

- 13 :30 Pause déjeuner / Lunch break

- 14 :30 – 16 :30 Institutionnalisation et scientificisation / Institutionalization and scientificization
Chair : Chris PAULIS (Université de Liège)

o Cynthia KRAUS, Véronique MOTTIER et Vincent BARRASS (Université de Lausanne) Kinsey, Masters & Johnson, and Kaplan abroad : Americanism as an engine of discovery of sexology (Lausanne, 1950-1980).
o Lutz SAUERTEIG (Newcastle University) Normalising young people’s sexual behaviour : Sex surveys in Post-War Germany, c. 1945-1980.
o Caroline RUSTERHOLZ (Birkbeck University of London) British women doctors and sexual disorders 1930-1970.

Vendredi 23 mars / Friday March 23

- 9 :30 Accueil / Welcome
- 10 :00 – 12 :00 Sexologie et guerre froide / Sexology in the cold War
Chair : Anne-Sophie CROSETTI (Université libre de Bruxelles)

o Dagmar HERZOG (City University of New York) How psychoanalysis got sexually conservative : the « Jewish science » crosses the Atlantic.
o Wannes DUPONT (Universiteit Antwerpen) The continental model. Interpol, homosexuality and moral restoration in the early cold war era.
o Dan HEALEY (University of Oxford) Russian homophobia from Stalin to Sochi.

- 12 :00 – 13 :15 : Pause déjeuner / Lunch break

- 13 :15 – 14 :30 Décolonisation et évolution des savoirs sexologiques /
Decolonization and evolution of sexological knowledge
Chair : Lynn BRUYERE (Université libre de Bruxelles)

o Todd SHEPARD (Johns Hopkins University) « L’homme arabe » et la France (1962‑1979).
o Amandine LAURO (Université libre de Bruxelles) Des sexualités « primitives » aux sexualités « du Sud » : Afrique sub-saharienne et expertise sexologique francophone (1950-1970).

- 14 :30 – 16 :00 : Conclusions Gert HEKMA (Universiteit van Amsterdam), Sylvie CHAPERON (Université Toulouse Jean-Jaurès) & Laura DI SPURIO (Université libre de Bruxelles)

— 
STRIGES (Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre, l’égalité et la sexualité)
Maison des Sciences humaines
Université libre de Bruxelles