Le sport, un bastion du sexisme ou un outil pour sortir des violences ?

Publié le 15 novembre 2017 par Institut du Genre

Hélène Bidard,

Adjointe à la Maire de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains a le plaisir de vous inviter à

La 3ème rencontre interprofessionnelle de l’Observatoire Parisien des Violences faites aux Femmes, Jeudi 23 novembre de 9h à 17h, Mairie du 12ème arrondissement, 130, avenue Daumesnil, Paris.

En présence de sportives de haut niveau, de chercheur·se·s et d’associations engagées dans le sport et la lutte contre les violences faites aux femmes

Depuis plusieurs semaines, une libération de la parole sans précédent se fait entendre. Nous tenons à saluer le courage de toutes les victimes, les militant.e.s et les professionnel.le.s qui participent à « faire changer la honte de camp ». Comme partout, les sportives, femmes et jeunes filles, subissent aussi le sexisme et les violences dans le sport et n’en parlent pas par honte, par culpabilité, par peur de ne pas être crues, par peur d’être exclues. Alors que Paris s’apprête à accueillir les Jeux Olympiques et paralympiques 2024, il est temps de briser ces tabous et de promouvoir ensemble un sport égalitaire et en lutte contre les violences faites aux femmes.

Téléchargez le programme détaillée de la journée :

PDF - 409.9 ko

- Table-ronde 1 : Repérer et dénoncer les violences faites aux femmes dans le sport pour agir

- Table-ronde 2 : Les freins à l’accès au sport des jeunes filles et les outils pour les favoriser

- Table –ronde 3 : Le sport comme moyen de reconstruction des femmes victimes de violences et comme moyen d’auto-défense

- Table-ronde 4 : Quelles politiques publiques égalitaires autour du sport ? Des solutions concrètes !

Toute la rencontre sera interprétée en Langue des Signes Français

Le nombre de place étant limité, inscrivez vous dès maintenant

via https://goo.gl/forms/6yrfCfOT7hRt3ecp2
ou par courriel : ddct-opvf [at] paris.fr