Le mouvement nataliste, moteur de la répression sexuelle ?

Publié le 5 décembre par Heta Rundgren

Françoise Mariotti et Jean-Claude Piquard, au Café du Genre, le mardi 12 décembre 2017, de 18H30 à 20h, Brasserie LE DÔME, Montpellier.

Aux femmes est dévolu le rôle de peupler la planète, celles qui y dérogent volontairement ou involontairement sont socialement marquées. Des politiques d’incitation à la natalité ont souvent été mises en place. On aurait alors pu penser que ce natalisme forcené pousserait l’humanité à valoriser voire sacraliser la sexualité, outil de la reproduction, et à se passionner pour son mécanisme. Grave erreur ! Aujourd’hui encore, le plaisir sexuel est très peu étudié par la science et les religions prônent le coït reproductif. Entre la vague de répression contre la masturbation, l’homophobie qui parcourt l’oeuvre de Freud et son invention de l’orgasme vaginal, l’obscurantisme clitoridien, on peut se demander si il ne s’agirait pas d’un complot nataliste ?

C’est en tous cas le propos du sexologue clinicien Jean-Claude Piquard et l’objet de son prochain livre, que nous écouterons au prochain Café du Genre.

participation libre + conso
contact 06 87 01 46 54
www.mariottipsy.com