Le droit : un instrument possible de lutte contre les discriminations liées au genre

Publié le 9 mai par Heta Rundgren

Avec Sylvaine Laulom, professeure en droit privé, Institut d’Études du Travail de Lyon, Université Lumière Lyon 2, au Séminaire de l’Iinstitut Emilie Châtelet, le vendredi 26 mai 2017, 14h à 16h, Jardin des Plantes (MNHN), Grand Amphithéâtre d’Entomologie, 43 rue Buffon, 75005 Paris.

Si le droit peut participer à la construction genrée d’une société, tel le code Napoléon
de 1804, il peut également être un instrument de lutte contre les discriminations liées
au genre. Quels sont aujourd’hui, en droit français, les instruments juridiques qui, dans le champ du travail, peuvent contribuer à réduire les discriminations que subissent les femmes sur le marché de l’emploi ? L’objet de cette communication sera de présenter certains de ces instruments (le concept de discrimination indirecte, d’action positive, ou encore l’action de groupe qui vient d’être introduite dans le droit français) à travers, notamment, des affaires ayant donné lieu à un contentieux, et de mesurer l’apport (ou pas) de ces instruments.

Téléchargez la présentation de la séance :

PDF - 441.2 ko