Genre, machisme et religion dans la dernière campagne présidentielle des Etats-Unis

Publié le 13 mars par Heta Rundgren

Prof. Blandine CHELINI-PONT, AMU, Faculté de Droit

Le Mercredi 15 mars 2017 - MMSH - 14h-16h - Salle 4 - Entrée libre
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme - 5, rue du Château de l’Horloge - Aix-en-Provence

Organisé par : GENDERMED (réseau thématique de la MMSH, AMU/CNRS) -

Communication de : Blandine CHELINI-PONT, Professeure, AMU, Faculté de Droit
Résumé :
Genre, machisme et religion dans la dernière campagne présidentielle des Etats-Unis.
Le vote religieux pendant les dernières élections présidentielles américaines a été particulièrement scruté. Il en est ressorti que les motivations décrites concernant les Evangéliques à voter pour Donald Trump (à 80 %) - réaffirmation identitaire, défense de l’Amérique chrétienne, lutte contre le mal agissant, rejet de l’Islam – n’incluaient pas le machisme affiché de Trump. Pourtant, ce dernier, a priori rédhibitoire pour beaucoup d’autres électeurs religieux et laïques, a fait puissamment écho à la culture de la masculinité, développée depuis les années 1970 dans les rangs de la Moral Majority. La militance pour l’autorité virile à la maison et partout ailleurs, y compris à l’international est devenue une antienne largement partagée.

Plus d’information sur GenderMed ici

Télécharger l’affiche :

PDF - 576.5 ko