Genre et Islam dans l’espace public européen : analyse des masculinités et féminités de Tariq Ramadan et Ayaan Hirsi Ali

Publié le 6 novembre 2017 par Heta Rundgren

Au séminaire "Genre, médias et communication", Le vendredi 10 novembre 2017, de 16h à 18h, à l’IMI, Salle De Vinci, 62, boulevard Sébastopol, Paris 3e.

Le vendredi 10 novembre 2017, de 16h à 18h, nous aurons le plaisir d’écouter Cagla Aykac, chercheuse à l’université de Genève dans une intervention intitulée « Genre et Islam dans l’espace public européen : analyse des masculinités et féminités de Tariq Ramadan et Ayaan Hirsi Ali » dans le cadre du séminaire Genre, Médias et Communication organisé par l’équipe EPIN du laboratoire COSTECH (UTC) et le laboratoire IRMECCEN (Sorbonne Nouvelle).

Attention, les séances se dérouleront ce semestre à l’IMI, Salle De Vinci, 62 boulevard Sébastopol, 75003 Paris (métro Réaumur Sébastopol ou Étienne Marcel).

« Genre et Islam dans l’espace public européen : analyse des masculinités et féminités de Tariq Ramadan et Ayaan Hirsi Ali »

Tariq Ramadan et Ayaan Hirsi Ali s’introduisent dans les débats publics au sujet de la rencontre entre l’Islam et l’Europe dès la fin des années 1990. Bien que leurs perspectives au sujet des dynamiques sociales et politiques de l’époque soient opposées et souvent conflictuelles, leurs interventions publiques comportent de nombreuses similarités en ce qui concerne l’usage de l’image et des technologies de communication, des questions de genre et de sexualité ainsi que leur mise en scène de biographies personnelles. C’est en partant de l’affaire Rushdie, la première grande affaire publique de l’Islam en Europe diffusée de façon translocale dès 1989 que nous penserons la façon dont ces deux personnages publics activent et désactivent leur relation à l’islam pour se créer des espaces d’intervention en public en Europe. Les controverses actuelles dont il et elle sont l’objet nous permettrons d’engager un processus réflexif au sujet du développement des questions de masculinité et féminité en relation à l’islam en Europe dans les années 2000.

Prochaine séance du séminaire :

Vendredi 8 décembre 2017, 16h-18h, IMI - Salle De Vinci
Cégolène Frisque (MCF, Université de Rennes 1, CRAPE-Arènes)
« Rapports à la précarité et trajectoires genrées chez les journalistes en situation instable ».

Présentation des objectifs du séminaire :

Le séminaire Genre, médias et communication présente une série de travaux s’attachant à la question du genre dans la communication et les médias. Des dispositifs d’écriture numérique aux représentations médiatiques en passant par les discours institutionnels, le genre est l’un des rapports sociaux qui organise le monde social et les pratiques au même titre que la classe sociale ou la catégorisation ethnoraciale. Aussi ce séminaire se propose-t-il d’ouvrir un espace de discussion autour des dimensions identitaires et performatives du genre, des modèles de masculinité et de féminité promus et négociés dans les médias et de la sexuation des usages médiatiques. L’objectif est de décrypter les modalités de la représentation et de l’expression du genre, à travers l’analyse des modes de catégorisation, des performances et des traces (ou de l’absence de traces) corporelles dans différents dispositifs médiatiques (web, presse, télévision, cinéma). Deux dimensions connexes seront abordées lors des séances. Avec la médiatisation des controverses sur le mariage pour tous, la parentalité, la parité ou encore le port du voile à l’école se dessine une articulation du genre avec les variables de la sexualité, de la race, de la religion, etc., qu’il nous paraît nécessaire d’explorer. Par ailleurs, il nous semble pertinent d’appréhender les modalités de représentation et les formes d’expression du genre selon les différents médias, reposant sur des dispositifs de médiation qui n’accordent pas la même place à la corporalité. L’attention sera également portée aux outils et méthodes spécifiques à l’analyse du genre dans les médias (analyse linguistique, analyse de discours, analyse sémiotique, analyse sociologique des représentations). Seront privilégiées les approches qui convoquent les sciences de l’information et de la communication ainsi que les disciplines voisines (histoire, cultural studies, sociologie, sciences politiques, psychologie).




www.facebook.com/ GenreMediasEtCommunication
#semGMC

Organisatrices :

Virginie Julliard et Nelly Quemener