Conséquences biographiques de l’engagement féministe au séminaire « Genre, féminismes et mobilisations collectives »

Publié le 19 avril par Heta Rundgren

Master Genre, Politique et Sexualité EHESS
Association EFiGiES

2016-2017

« Parcours militants »

Coordination : Florys CASTAN-VICENTE (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, CHS, Université de Rouen, CETAPS), Bibia PAVARD (Université Paris 2, CARISM), Alice ROMERIO (Université Paris 8, CRESPPA), Bérengère SAVINEL (Sciences Po Toulouse, LaSPP et CMH-PRO).

Dates 1er, 3 et 5e vendredis du mois de 9h à 11H, du 4 novembre 2016 au 5 mai 2017.

Lieu : EHESS, 105 Boulevard Raspail, 75007, salle 1 ; métro Saint-Placide (ligne 4) ou Notre-Dame-des-Champs (ligne 12).

Séance 11, Vendredi 21 avril 2017 : Conséquences biographiques de l’engagement féministe

Camille Masclet (doctorante en sociologie politique, Université de Lausanne (IEPHI-CRAPUL) et Université Paris 8 (CRESPPA-CSU)) :

« Cesser de militer, demeurer féministe ? Les effets à long terme de la socialisation féministe chez les militantes de la deuxième vague ».

Olivier Fillieule (Université de Lausanne (IEPHI-CRAPUL)) (pour l’équipe du projet Sombrero) :

« Analyser les devenirs des féministes de la deuxième vague dans cinq villes françaises : l’enquête Sombrero ».