Penser le genre des expériences de la violence politique en Afrique. Incidences biographiques, transmissions générationnelles et familiales

Publié le 26 septembre par Institut du genre

À la croisée de l’histoire du genre et de la sociologie de l’engagement, ce colloque propose d’étudier les effets des violences politiques sur les vies individuelles et leurs inscriptions mémorielles dans les sociétés de l’Afrique contemporaine. En s’intéressant à des trajectoires d’hommes et de femmes « engagé∙e∙s » - membres d’organisations encarté∙e∙s ou non - dans des contextes de conflictualités intenses, nous souhaitons comprendre comment le genre se reconstruit et se réinvente dans les situations de violence. Il s’agit, d’une part, d’étudier le rapport à la violence politique et à la construction des identités sexuées dans les sphères familiales et militantes. D’autre part, l’enjeu est de réinscrire la violence dans la durée pour dépasser l’événement et explorer les traces laissées par les affrontements politiques sur les générations suivantes.

Appel complet en français
Appel complet en anglais

Les propositions sont à envoyer à l’adresse genre.violences.politiques@gmail.com, a u plus tard le 15 novembre 2018.