Penser la (dé)naturalisation de la race et du sexe : actualité de Colette Guillaumin

Publié le 12 juillet par Institut du genre

Malgré l’importance du travail de Colette Guillaumin et de ses répercussions, les concepts qu’elle a développés restent largement méconnus et, parfois, mal compris – voire rejetés, souvent au nom d’une prétendue conception homogénéisante de la catégorie « femmes », conception contestée dans ses travaux et dans ceux qui s’en inspirent. On a par exemple mal saisi, en certaines occasions, la façon dont elle abordait dans un même mouvement la constitution de différentes catégories sociales, de même que sa manière de penser ces rapports sociaux de façon dynamique et située sur le plan historique.

L’objectif du colloque est de créer un moment de dialogue autour des travaux et des concepts de Guillaumin, à travers des réflexions portant sur divers objets, terrains de recherche ou expériences militantes et via des questionnements méthodologiques, théoriques ou épistémologiques issus de plusieurs disciplines et pays.

Il s’agira de faire le point sur les concepts qu’elle a développés : « idée de Nature », « corps-machine-de-travail », « sexage », « appropriation privée et collective » (et leurs
contradictions), « libre vente de la force de travail », « minoritaires et majoritaires », « fractions de classe » (susceptibles de faire avancer les débats fondamentaux sur
l’intersectionnalité), « idéel dans le matériel » (impliquant de réfléchir aux liens entre discursivité et matérialité, ainsi que d’aborder les débats avec les théories queer et
poststructuralistes). Ce serait l’occasion de réfléchir à l’intérêt que peuvent représenter ces concepts dans d’autres contextes que celui de la France, mais également d’autres disciplines que la sociologie, voire dans le cadre d’approches
interdisciplinaires. Enfin, il sera question de la postérité et des prolongements de la pensée de Guillaumin, en particulier pour comprendre l’imbrication aujourd’hui globale des formes d’oppression dans le cadre de la mondialisation.

Appel complet et modalités de participation sur la page Facebook dédiée.