Penser l’intersectionnalité dans l’espace public

Publié le 12 mars par Institut du genre

Organisation : Sarah Barnier (EHESS-CEMS- ANR Babels), Victor Albert Blanco (Paris 8 -CRESPPA-GTM), Cléa Pineau, (Paris 1-CESSP)

L’objectif de cette journée est de penser les rapports entre intersectionnalité et espace public. Elle est ouverte à toutes les disciplines des sciences sociales, nous privilégierons cependant les communications s’appuyant sur des travaux empiriques issus d’enquêtes de terrain.

Axes :
Axe 1. Les effets des dispositifs sur les acteurs∙trices : assignations, discriminations, criminalisations dans l’espace public.

Axe 2. Visibilité, invisibilité et jeux de résistances : négociations quotidiennes par les acteurs

Axe 3. L’intersectionnalité sur le terrain : défis et difficultés

Appel complet

11 octobre 2019
CNRS, site Pouchet
Date limite d’envoi des propositions : 30 avril