Les élites féminines dans l’espace francophone

Publié le 13 novembre par Institut du genre

Appel à articles pour la Revue internationale des Francophonies (RIF).

Souhaitant prolonger la réflexion menée lors du colloque qui s’est déroulé les 11 et 12 septembre dernier à Erevan (Arménie ), le numéro de la Revue Internationale des francophonies (RIF) vise à interroger les mécanismes complexes qui régissent les processus de stratifications sociales, en articulant trois dimensions analytiques qui relèvent à la fois de la Francophonie, du genre et du fait élitaire. Selon que l’on vit au Canada, en France, au Burkina, au Vietnam ou encore en Arménie, la notion d’élites ne revêt en effet pas le même sens. Nous envisagerons donc la problématique des élites féminines dans une acception large, telle qu’elle a émergé à l’issue des échanges du colloque. Cette catégorie rendrait ainsi compte, par-delà l’accès à une position hiérarchique valorisante, des activités ordinaires ou exceptionnelles, collectives ou individuelles des « femmes de mérite » (Michaëlle Jean), engagées.
L’enjeu est de prendre des distances avec une vision étriquée du fait élitaire afin de rendre visible de la manière la plus empirique possible, les différentes manifestations de ce fait social dans des espaces (associatif, religieux, politique, économique, littéraire, etc.) où les femmes évoluent. Il est alors question d’éclairer les dynamiques de transformation ou de conservation sociale auxquelles participent les femmes de l’espace francophone, en mettant en exergue les points de convergences, les variations et reconfigurations sociales, historiques et politiques, ainsi que les lignes de fracture éventuelles dans cet espace.

Les propositions d’articles (20-25 pages) doivent être envoyés au plus tard le 5 décembre 2018 à la revue.
Règles de présentation.

Appel complet.