L’irruption. L’entrée des femmes dans les parlements : perceptions et appropriation des modes d’action politique XXe-XXIe siècles

Publié le 26 mars par Institut du genre

À l’occasion du centenaire de la première vague d’entrée des femmes dans les parlements nationaux, cette journée d’étude propose d’examiner l’irruption des citoyennes dans les assemblées. Comment les femmes nouvellement élues s’approprièrent-elles ou redéfinirent-elles les modes d’action de la politique institutionnelle ? Comment furent-elles accueillies dans des organisations à l’origine exclusivement masculines et quel fut leur impact sur celles-ci ?

La journée d’étude adoptera une perspective diachronique et explorera une période allant du XXe siècle à nos jours. Son aire géographique s’étendra à tous les pays où les femmes jouissent du droit de vote. Elle suivra une approche interdisciplinaire : études sur le genre, histoire, sociologie, anthropologie, sciences politiques, littérature, linguistique, philosophie, études culturelles.

Université Le Havre Normandie, 18 octobre 2019
Date limite d’envoi des propositions : 15 juin

Les propositions de communication (titre provisoire et descriptif en langue française ou anglaise d’une dizaine de lignes) sont à envoyer avant le 15 juin 2019 à Agathe Bernier-Monod et Annette Lensing (agathe.bernier-monod@univ-lehavre.fr ; annette.lensing@unicaen.fr).

Appel complet