Des revues et des femmes, de la Belle Epoque à la fin des années 1950

Publié le 13 novembre par Institut du genre

Colloque organisé par Amélie Auzoux, Camille Koskas et Elisabeth Russo.

De la vitrine que constituent les sommaires aux coulisses de leur conception, les revues sont le lieu où s’exercent les rapports de forces les plus imperceptibles, que seule une approche approfondie, attentive à la part souterraine de leurs activités (notamment grâce aux journaux et aux correspondances) peut espérer appréhender. Parmi ces acteurs oubliés, les femmes constituent une catégorie particulièrement peu visible, alors qu’elles ont été amenées à accomplir les activités les plus diverses : directrices de revues, critiques, traductrices, auteures et mécènes. Ce sont donc ces différents rôles joués par les femmes dans la vie littéraire du XXe siècle, mais aussi et surtout la porosité de leurs activités, que les revues permettent d’interroger.

Date limite : 10 décembre 2018.
Propositions à envoyer à : colloque.revues.et.femmes@gmail.com

Appel complet