Dé-possession. Post-pornographie féministe en Amérique latine et en Espagne

Publié le 26 septembre par Institut du genre

Au sein de l’hispanisme français et depuis CHISPA, centre de recherche sur les cultures hispaniques actuelles et les contre-discours, nous souhaitons ouvrir un espace de réflexion sur les créations post-pornographiques d’Amérique Latine et d’Espagne qui se réapproprient les corps et les sexualités, comme autant de dé-possessions vis-à-vis du patriarcat, en ce début de XXIe siècle. L’objectif de notre colloque est de faire connaître des objets culturels marginalisés qui dialoguent avec et se nourrissent de théories, critiques et pratiques, le plus souvent militantes, afin de contribuer à enrichir un champ d’études indisciplinées en pleine expansion.

Dans les territoires hispaniques, la post-pornographie féministe donne lieu à des créations et des conceptualisations subversives sur le plan épistémologique et politique et se trouvent, de ce fait, encore largement marginalisées.

La langue de communication du colloque sera l’espagnol.

Les ropositions (3000 signes) devront indiquer un titre, l’approche méthodologique choisie, le corpus utilisé – un lien vers les supports audio-visuels permettant le partage des objets retenus est chaleureusement recommandé –, les axes principaux de la réflexion envisagée, une bibliographie sélective et 3 à 5 mots-clés.
Date limite : 10 novembre 2018. Envoi à coloquioposporno@gmail.com.

Appel complet en français et en espagnol